Amortisseur de sécurité

Haute performance

Nos amortisseurs sécurisent aujourd’hui des ouvrages remarquables tels que les ascenseurs de la tour Eiffel ou le téléphérique de l’aiguille du midi.

Qu’il s’agisse de transport de matériel ou de personnes, nos équipes vous proposent la meilleure solution technique et la parfaite intégration à votre système : ascenseurs, manèges, téléphériques…

Amortisseur parachute.

La tige sort pendant la phase d’amortissement.

Positionné entre le système d’immobilisation (dent de loup ou boite à coin par exemple) et la cabine, il assure l’arrêt de la charge en cas de survitesse (rupture du câble tracteur ou défaillance des freins de machinerie) en respectant la décélération maximale réglementaire.

Amortisseur butoir.

La tige rentre pendant la phase d’amortissement.

Positionné en fond de fosse, il assure l’arrêt de la charge en cas de sur-course en respectant la décélération réglementaire

Détermination et caractérisation :

Tous nos amortisseurs sont réalisés sur mesure et répondent donc parfaitement à votre cahier des charges. Grâce à nos outils de simulation et de détermination rapide ainsi qu’à nos moyens de production intégrés, nos délais de réponse  sont très courts.

Tous nos amortisseurs sont testés et éprouvés sur nos bancs d’essai : chute libre jusqu’a 6T et 5 m/s, voie inclinée jusqu’à 10T et 5 m/s.

Certification CE de type :

Certification de conformité à la directive ascenseur.

Moyens dédiés :

  • Logiciels de calcul développé par nos soins.
  • Logiciels de CAO 3D (Solidworks – Spaceclaim)
  • Usinage commande numérique (tournage 2 axes et fraisage 5 axes).
  • Hall de montage équipé de moyens de manutention jusqu’à 10 Tonnes.
  • Banc d’essai et de caractérisation.

Réalisations

Parachutes des ascenseurs du site de l’Andra à Bure.

Des cabines à personnel et à matériel avec une course de 500 mètres.

Réalisation des amortisseurs cabines

Réalisation des amortisseurs de câbles dormants.

Butoir de l’ascenseur nord de la tour Eiffel :

Une cabine de 26 tonnes en charge évoluant sur une voie inclinée à 55° à une vitesse de 2.3 m/s doit être stoppée en fin de course avec une décélération maximum de 0.5G sur une distance de 0.7 m

Parachute du plan incliné de Montpezat (EDF)  :

Un chariot automoteur à crémaillère de 85T en charge évolue sur une voie inclinée à 28°. La machine doit être stopée en cas de défaillance des machineries embarquées. Le système de parachute doit permettre de faire les essais annuels lors desquels l’inertie machinerie est encore présente (80000 Tonnes de force équivalente en début de freinage).

L’amortisseur a effort progressif à une course de 3 mètres et fonctionne à 250 bars maxi.

Une question ? Besoin d'un prix et délai ?

04 79 54 71 96

Contactez-nous !